Boire de l’alcool pour éviter les piqûres de punaises de lit…

By | 14 juin 2012

Nous vous proposons aujourd’hui la traduction d’un intéressant article trouvé sur Yahoo.com.

La consommation d’alcool diminue le nombre de piqûres de punaises de lit et freine leur ponte.

Un étudiant en thèse a découvert que les punaises de lit, qui se nourrissent du sang des humains lorsqu’ils dorment, pourraient être repoussées par le sang qui contient de l’alcool, un cancérigène pour bien des insectes. Le Mail Online (dailymail.co.uk) rapporte que l’étudiant, Ralph Narain, a convaincu plusieurs de ses camarades de faire partie de cette étude qui a impliqué de leur demander de … dormir dans un lit infesté de punaises de lit. Le site Web Mother Nature Network (mnn.com) a eu également vent de ce projet de recherche et a découvert en outre, qu’en plus d’éviter de piquer les sujets qui ont consommé de l’alcool, les punaises de lit tendaient à pondre moins d’œufs lorsqu’elles se sont sustentées avec du sang saturé en alcool.

Punaises de lit

Experiences sur les punaises de lit. Crédit photo : canada-bedbugs.com.

Le Mail Online nous indique que Narain a eu l’idée que l’alcool pouvait empêcher les punaises de lit de piquer après avoir entendu plusieurs anecdotes sur le campus. Plusieurs amis et connaissances reportaient de temps à autre, qu’après avoir dormi dans le même lit qu’un ami qui n’avait pas consommé d’alcool, que ce dernier avait été piqué et qu’eux non. Et comme Narian recherchait un sujet pour sa thèse d’entomologie, celui-ci lui est apparu tout naturellement. Le seul problème était de trouver des cobayes qui accepteraient de dormir avec des punaises de lit. Il a donc créé un environnement artificiel où les punaises de lit pouvaient s’alimenter avec des sangs contenant des quantités différentes d’alcool à travers une peau artificielle. Pour déterminer la quantité de sang qui a été absorbée, il les a pesées.

Dans presque tous les cas, Narain a reporté que les punaises ont moins consommé les sangs qui contenaient de l’alcool. Une expérience a révélé qu’avec un échantillon de sang présentant une alcoolémie de 1g/L, les punaises prenaient 25% de leur poids initial, alors qu’avec un échantillon sans alcool, celles-ci pouvait prendre jusqu’à 100% de leur poids.

Il a découvert également que plus la concentration en alcool était élevée, moins les punaises pondaient d’œufs. Dans un cas, la ponte a baissé d’une moyenne de 44 œufs en une session à seulement 12.

Narain explique qu’ayant maintenant découvert que la consommation d’alcool a un impact important sur le comportement alimentaire des punaises de lit, il a décidé d’élargir le champ de son étude à d’autres substances, telles que le cannabis, afin de déterminer si elles auraient le même effet. Il a également ajouté que, s’il est content d’avoir démontré que les punaises sont moins enclines à piquer les personnes ayant consommé de l’alcool, il ne recommande pas du tout cette stratégie étant donné les risques que nous savons être liés à la dive bouteille. Santé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *