Interview Dogscan : la détection canine des punaises de lit

By | 24 janvier 2012

Julie Gaultier de DogscanFranco-américaine, Julie Gaultier est la gérante de la société Dogscan. Son activité : la détection canine des punaises de lit. C’est avec son chien Rocky que Julie aide les particuliers et les entreprises à repérer les foyers d’infestation pour mieux se débarrasser des punaises de lit. Un travail rigoureux et précis qui a nécessité une formation préalable de près de 1000 heures tant pour la maîtresse que pour son croisé labrador lévrier. Et pour conserver un flair aiguisé, l’entraînement du chien doit être quotidien. On a pu la voir dans l’émission 30 millions d’amis début janvier 2012 et l’entendre répondre aux questions de Philippe Bouvard sur RTL en novembre dernier.

Julie et Rocky

Rocky cherche, trouve et reçoit sa récompense

Son site web : www.dogscan.fr
Facebook Dogscan

C’est donc en tant que spécialiste des infestations de punaises de lit et avec beaucoup de gentillesse que Julie a accepté de répondre aux questions de www.traitement-punaise.com.

– Depuis combien de temps te consacres-tu à la « La détection canine des punaises de lit » ? Quand a été créée la société Dogscan ?

– Je fais de la détection canine depuis un petit peu moins d’1 an. DOGSCAN a été créée en Juillet 2011.

– Comment t’es venue l’idée de te lancer dans la détection de punaises ?

– Je suis américaine, et bien consciente du problème des punaises de lit aux Etats-Unis. J’avais déjà eu l’occasion de lire des articles sur les chiens détecteurs américains et l’idée me plaisait beaucoup. Quand j’ai découvert que ce fléau prenait également de l’importance en Europe, je me suis dis  »pourquoi ne pas importer l’idée ici ? » !

– Depuis la création de Dogscan, combien d’interventions as-tu réalisées  en France ?

– J’ai fait une centaine d’interventions depuis cet été, principalement en Ile de France, mais également à Lyon, à Lille, et à Orléans par exemple.

– Qui fait le plus appel à tes services ? Des particuliers, des collectivités, des entreprises ?

Il n’y a pas de client  »type » dans ce secteur. Je travaille avec toutes sortes de personnes. Les punaises ne font pas de discrimination : un hôtel 4 étoiles ou des immeubles HLM, une maison de 250 m2 ou un studio d’étudiant : elles vont partout où elles ont accès à de la nourriture.

– Quels sont selon toi les principaux vecteurs d’infestations que tu as pu observer ? La valise, les voisins, les meubles d’occasions … autres facteurs ?

– Les voyages sont le principal vecteur d’infestation. Elles reviennent dans les valises et s’installent à la maison. Mais les punaises commencent à être présentes partout : pendant la sieste à l’école maternelle, chez les voisins, dans les transports, dans les chariots d’équipes de ménages… etc. Il faut savoir rester vigilant, sans tomber dans la paranoïa ! Pas facile !

– Comment procèdes-tu une fois les foyers d’infestations détectés par Rocky ? Renvoies-tu tes clients vers un ou plusieurs professionnels de confiance ?

– Si mon inspection est positive, j’accompagne mon client pour le traitement en le renvoyant vers des professionnels de confiance que j’ai sélectionné en fonction de leurs résultats.

Je donne également de nombreux conseils simples, économiques et efficaces contre les punaises, et je forme les équipes de ménage pour mes clients hôteliers.

Évidemment, je reste disponible par la suite pour répondre aux questions de mes clients.

– Penses-tu que les infestations de punaises de lit en France ont été plus nombreuses en 2011 qu’en 2010 ?

– Je ne peux pas répondre à cette question vu que j’ai commencé en 2011. Mais selon les agences de désinsectisations il y a une très forte augmentation de cas de punaises de lit depuis quelques années.

– Penses-tu que les punaises de lit deviennent plus résistantes aux insecticides chimiques ?

– Je travaille avec des scientifiques du CHU de Nice et de Bobigny. Leurs études démontrent effectivement que la punaise de lit peut devenir résistante à certains produits. Par contre ce n’est pas aussi simple que ça : certaines familles vont être résistantes, et d’autres non. De plus, les produits en Europe respectent des normes très strictes de sécurité, donc ils sont moins puissants qu’aux États-Unis par exemple.

Mais une chose est certaine : une des causes de la résistance des punaises aux produits est le traitement préventif. En effet, de nombreux hôtels traitent de manière préventive. Non seulement ceci est totalement inefficace sur les punaises, mais en plus cela les habitue aux produits !!

La résistance de certaines familles de punaises aux insecticides et la moindre puissance des produits européens (en comparaison avec les produits américains) rendent le traitement plus difficile.

– Penses-tu qu’une « approche intégrée », c’est-à-dire avoir recours à plusieurs produits et techniques soient la meilleure solution pour éradiquer ces insectes, du moins en Europe ?

– Oui bien sûr, c’est d’ailleurs ce que je conseille à mes clients. Il n’y a pas de solution miracle contre les punaises, mais il y a DES solutions !

– Quelles sont selon toi, les meilleures combinaisons ?

– Le nettoyage total du logement en respectant des consignes strictes, ainsi qu’un traitement chimique adapté selon les cas sont les clefs d’une désinsectisation réussie ! Mais chaque cas est vraiment différent, c’est pour cela qu’il faut savoir adapter ses conseils à chaque situation.

– Peux-tu nous dire quels sont les traitements ou produits qui ont le mieux éradiqué les punaises lorsque tu as procédé à un contrôle post-traitement avec ton chien ?

– J’ai remarqué que cela dépendait surtout de la MANIÈRE dont le traitement avait été fait. C’est pour cela que je choisis très minutieusement les compagnies de désinsectisation que je conseille à mes clients.

– Peux-tu nous indiquer quels sont tes tarifs pour inspecter un logement standard de 3 ou 4 pièces pour un particulier ? Comment factures-tu tes déplacements pour des interventions en province ?

– Une inspection pour des particuliers coûte en moyenne 250 euros TTC déplacement compris. Pour les professionnels, le tarif commence à 22euros / chambre d’hôtel par exemple. Les déplacements en province sont calculés par forfait kilométrique car je me déplace presque exclusivement en voiture. Rocky y est tout de même plus à l’aise que dans le train !

– Parlons un peu de Rocky maintenant ! âge, sexe, ville, profession !

– Rocky a 1 an et demi, c’est un mâle qui a été sauvé d’un refuge en Floride. Il a été sauvé avec toute sa famille. Ses frères et sœurs sont également devenus des chiens détecteurs aux États-Unis, et sa mère, trop âgée pour être dressée, a été adoptée par un des employés du centre de formation. Elle a un caractère extraordinaire qu’elle a su transmettre à sa progéniture ! Rocky est un labrador croisé lévrier, qui adore jouer. Il a un côté craintif qui disparaît quand il voit une balle ou un frisbee !

Rocky le chien

 

– Dans le reportage de 30 millions d’amis, on y apprend que tu l’entraînes tous les jours.
Ça représente combien d’heures quotidiennes ?

– J’entraîne Rocky environ 2 à 3 heures par jour. C’est essentiel pour qu’il garde les bons réflexes !

– En quoi consiste son entraînement ?

– Je cache des fioles de punaises de lit vivantes dans ma maison, ou chez mes voisins, et je fais un exercice de détection.

Merci Julie pour avoir répondu à nos questions !

3 thoughts on “Interview Dogscan : la détection canine des punaises de lit

  1. Sylvie

    Intéressante interview… Si j’avais eu connaissance de ce genre de service quand j’ai eu ce problème de punaises…

    Reply
  2. Pingback: Interview de Dogscan : détection canine des punaises de lit … | Punaises Montreal

  3. Justine

    J’ai eu recours aux services de Julie Gaultier et de son chien Rocky et je ne regrette pas. Après que Rocky ait flairé notre maison, Julie Gaultier, nous a posé son diagnostic. Nous avons suivi ses nombreux conseils à la lettre et nous avons réussi à en venir à bout! Cela nous a donné beaucoup de travail préventif mais nous avons vaincu ces sales bestioles!!!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *